La formation pour les cadres : Quels enjeux ? Quelles solutions ?

Tout d’abord intéressons-nous, à notre élément clé, la formation, en effet il faut savoir qu’il existe 6 types de formations :

          – Les formations dites obligatoires : elles sont propres à chaque secteur professionnel en lien avec des mises à jour au niveau de la réglementation ou de l’obtention d’habilitations ou accréditations

          – Les formations dites techniques : sur un format assez court, ces formations sont très techniques. Elles visent à acquérir des connaissances immédiates sur un nouvel outil ou produit

          – Les formations dites managériales : elles visent à accompagner le cadre sur des aspects comme la relation client, gestion de projet ou encore au niveau managérial afin d’améliorer les performances de l’entreprise

          – Les formations dites généralistes : sur un format régulier, ces formations permettent de garder une maîtrise des savoirs fondamentaux et transversaux tels que les langues ou logiciels

          – Les formations dites comportementales : elles permettent de développer les aptitudes au niveau relationnels et émotionnelles

          – Et les formations dites certifiées : ces formations appuyées d’un diplôme, titre professionnel ou certificat sont appréciées du cadre car le fait de proposer un titre à la suite de celle-ci apporte une réelle crédibilité sur le sujet

 

Mais d’autres outils importants pour le développement des connaissances et compétences d’un cadre rentre également dans la catégorie de formation, en effet on y retrouve :

          – Les conférences professionnelles : sur un format proche d’une session de formation classique et organiser selon l’emploi du temps du cadre, elles apportent du contenu souvent pointu sur une thématique bien précise. L’échange entre les pairs permet de prendre du recul et de développer son réseau professionnel. C’est pour cela que celles-ci sont très appréciés du cadre

          – La veille spécialisée : pratique largement répandu, elle consiste à la lecture régulière blog, médias spécialisés ou encore des réseaux sociaux. Cela permet au cadre de rester informé en temps réel des évolutions sur son secteur d’activité ou métier. La veille spécialisée peut se réaliser sur le temps professionnel comme personnel

          – L’échange entre collègues : c’est le moment clé de transmission de connaissances et compétences entre les divers acteurs internes

          – Ainsi que la recherche personnelle via Internet : utilisé quotidiennement par le cadre dans son activité professionnelle, celle-ci n’est cependant pour le cadre pas considéré comme-t-elle

La formation dans le métier de cadre représente un passage obligatoire, c’est une des grandes parties intégrantes dans ce métier. Celle-ci très primée peut parfois amenée à une expérience décevante, dû à divers facteurs. En effet, un aspect trop scolaire (contenu trop théorique) ou encore trop complexe en interne ou externe peut freiner l’acteur. De plus, celui-ci peut ressentir un sentiment d’ennui, de perte de temps mais également d’obligation et abandonner sa formation avant même l’avoir finie.

 

Mais avant tout, la formation reste pour plus de la moitié des cadres une expérience très positives. En effet, celle-ci permet aux cadres de maintenir leurs connaissances et de se tenir à jour et de lui apporter une maîtrise parfaite des outils propres à son entreprise. De plus, la formation permet d’appuyer le cadre dans la prise de ces nouvelles responsabilités, celui-ci se sent alors valorisé et important au sein de l’entreprise.

 

Pour qu’une formation soit à la hauteur des attentes d’un cadre, plusieurs facteurs clés de succès rentre en compte. Tout d’abord, la prise en charge de l’entreprise au niveau de la logistique (frais de déplacement et même d’hébergement) est très importante, cela peut être un frein important dans le choix de la formation. De plus, la constitution du groupe est importante, l’échange entre les pairs est très important lors d’une formation. Des groupes de tailles réduites et homogènes sont mises à l’honneur. Enfin, le formateur est l’élément principal dans la clé de la réussite d’une formation. Cette même personne peut faire pencher la balance entre bonne ou mauvaise expérience. 

 

De nos jours, les formations cherchent à suivre notre évolution en termes de technologie et utilisent donc des outils nouveaux dans leur développement. L’apparition du numérique est important car il permet de renforcer une certaine interactivité dans les supports mais également de compléter et approfondir les éléments vus en formations grâce à des sources complémentaires.

Enfin, des situations sortant de l’ordinaire ou cas concrets vécus par un cadre sont fortement recommandées à être mis à l’honneur lors des sessions, cela permet au cadre d’être action de sa propre formation et de mieux capter l’attention. Cela ressemble fortement à du théâtre-forum ou même à un jeu de rôle.

 

Nous pouvons en conclure, que la formation est un des enjeux majeurs pour un cadre dans le développement de sa profession et que si les éléments clés pour le déroulement de celle-ci ne sont pas respectés, elle peut devenir une très mauvaise expérience pour le cadre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page