Comment motiver les Digital Natives ?

Le secteur des Ressources Humaines est actuellement en profonde transformation, avec l’arrivée sur le marché du travail des Digital Natives / Millennials / Génération Y, qui constituent déjà presque un quart de la population active en France et qui d’ici 2025, vont composer la moitié des actifs.

Ce sont des salariés difficiles à recruter et à fidéliser. Le modèle classique de l’entreprise, hiérarchisé et en silo, ne leur convient pas. Il leur parait peu transparent et peu innovant.

Les collaborateurs 2.0 veulent travailler dans une organisation agile en mode collaboratif et en mode projet. Ils veulent changer régulièrement de sujet et n’aiment pas le travail répétitif.

Cela oblige les entreprises à se réinventer. Pour s’adapter à cette génération, les entreprises ont besoin d’innover, de proposer plus d’autonomie, de flexibilité, de sens à leurs collaborateurs.

En matière de ressources humaines, pour motiver les Digital Natives, il faut mettre à leur disposition :

  1. Environnement de travail connecté et flexible

Ces employés sont en effet très à l’aise avec les nouvelles technologies et peuvent être productifs
n’importe où, du moment qu’ils ont accès à une
connexion Internet.
La conséquence de ce mode de vie connecté est que la
main-d’œuvre d’aujourd’hui travaille plus qu’avant, mais met également fortement l’accent
sur l’équilibre travail / vie privée. Selon les études dans les entreprises plus flexibles, les Digital natives délivrent les meilleurs résultats et sont plus fidèles à leurs employeurs.

  1. Développement et exploitation des compétences

Trois quarts des jeunes diplômés considèrent leur
progression comme une priorité professionnelle
et souhaitent développer leurs compétences. En plus, ils veulent sentir que leurs compétences soient utilisées au maximum. Les Digital natives attendent que leurs compétences soient développées et reconnues, que leurs parcours des carrières soient flexibles et que leurs évolutions professionnelles soient transparentes. Dans leurs efforts pour fidéliser les jeunes talents, les entreprises peuvent introduire des programmes du mentoring, du mentoring inversé et du coaching.

  1. Opportunités de « reconversion »

60% des jeunes savent qu’ils vont changer le métier plusieurs fois dans leur vie. Ils vont aussi changer d’entreprise – selon les statistiques presque une moitié des jeunes diplômés quittent leur premier emploi au bout de vingt mois. Plus que les générations précédentes, les Digital natives sont attirés par les possibilités d’expérimenter différentes options de carrière. Les employeurs ont l’intérêt de trouver de nouvelles voies plus innovantes pour permettre aux salariés de changer entre différentes fonctions au sein de l’entreprise. D’autant plus que les reconversions pourront devenir une vraie nécessité pour toutes les entreprises et tous les salariés : selon les estimations presque deux tiers des emplois du futur n’existent pas encore aujourd’hui.

  1. Partage de valeurs et d’objectifs communs 

Les Digital natives sont aussi caractérisés par leur appréciation des entreprises qui essayent de contribuer à la société et au développement durable. Ils vont rester plus loyaux aux entreprises qui s’investissent dans les enjeux sociaux et économiques. Les entreprises devraient donc définir leurs identités, leurs valeurs et favoriser le sentiment d’appartenance, avec par exemple l’implication des jeunes aux projets RSE, aux projets transverses et aux groupes de travail sur les sujets innovants.

Dans ce contexte, la gestion des talents devient un enjeu majeur pour les entreprises. Pour survivre, elles doivent instaurer une culture de l’adaptabilité, de l’agilité et de la collaboration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page